Il a été porté à la connaissance de Québec solidaire que plusieurs bureaux de scrutin ne seront pas accessibles le 4 septembre aux personnes se déplaçant en fauteuil roulant.

« Il s’agit là d’une situation déplorable et nous demandons au Directeur général des élections d’y remédier », indique Françoise David, porte-parole de Québec solidaire. « Il n’est pas normal qu’une personne vivant avec un handicap s’interroge sur sa capacité à exercer un droit démocratique fondamental. Tout doit être mis en oeuvre pour que les personnes handicapées puissent voter avec facilité » conclut la candidate solidaire dans Gouin.