Le candidat de Bellechasse n’attend pas pour se jeter dans l’arène politique à sa façon, en effet, M. Comeau a pris la décision de lancer une tournée à vélo de la circonscription. Celui-ci a décidé de prendre le slogan de la campagne au pied de la lettre en organisant cette approche verte et économe en combustibles fossiles. Ce voyage, qui est déjà débuté depuis vendredi, s’étendra sur une période de dix jours et sur une distance d’environ trois cent kilomètres.

En prenant l’engagement de visiter un maximum de villages de sa circonscription durant la campagne électorale, Benoit Comeau souhaite que les gens puissent associer une personnalité et non uniquement une image à sa candidature. Le candidat tente, par la même occasion, de montrer aux acteurs dits « majeurs » de la campagne de Bellechasse qu’il est toujours possible d’innover en politique.«Jean Charest peut bien essayer d’associer autant qu’il veut Mme Marois à la rue, mais c’est nous le vrai parti des urnes et de la rue. J’entends bien le prouver par cette action.» Il a d’ailleurs été surpris par l’ouverture d’esprit et l’enthousiasme dont les résidents de la circonscription font preuve lorsqu’il les rencontre.

M. Comeau réitère son désir de présenter aux citoyens de Bellechasse les avantages du scrutin proportionnel mixte compensatoire tel que défendu par Québec solidaire. « En 2008, le gouvernement libéral a obtenu 42% du scrutin en excluant l’énorme abstention. On considère qu’il n’aurait du avoir que ce 42% des sièges à l’assemblée nationale. » Ce faisant, il enjoint les électeurs de faire cesser le vote stratégique en votant pour des personnes voulant réaliser une telle réforme démocratique.