Au cours des dernières semaines, La Presse a publié au moins quatre textes (un, deux, trois et quatre…) qui dénoncent ce que leurs auteurs considèrent comme des abus du terme «néolibéralisme». Le Devoir aussi a publié au moins une lettre allant dans le même sens. En gros, tous les auteurs de ces lettres utilisent les