7753609862_1cd6d9b7c3_b

Le cadre budgétaire de Québec solidaire est équilibré et tourne résolument le dos aux politiques d’austérité du gouvernement Charest. Cet objectif sera atteint en augmentant le revenu disponible des familles de la classe moyenne et des personnes moins favorisées.

« Québec solidaire met au défi les autres partis politiques qui multiplient les promesses de présenter un cadre budgétaire aussi détaillé afin qu’un vrai débat de fond sur notre modèle économique soit lancé. Nous faisons le choix de compter sur nos propres moyens en développant les services publics et en élargissant les revenus des familles. Les grands postes de dépenses de ce budget viendront augmenter le revenu et les conditions de vie des femmes qui ont été oubliées par Jean Charest et son Plan Nord », s’enthousiasme Françoise David, candidate solidaire dans Gouin.

Le cadre budgétaire de Québec solidaire prévoit une amélioration du revenu de tous les particuliers dont le revenu est inférieur à 100 000 $ par année. Il vient introduire de nouveaux paliers pour rendre la fiscalité plus progressive, faisant ainsi disparaître les privilèges réservés aux contribuables plus aisés, notamment l’imposition de seulement 50 % des gains en capitaux.

« Au lieu de couper sans cesse dans la colonne des dépenses, nous avons préféré avoir le courage d’accroître celle des revenus en misant sur des idées novatrices entourant le secteur pharmaceutique, l’énergie et la gestion des ressources naturelles, lesquelles composent ensemble plus de la moitié de nos nouveaux revenus », souligne Édith Laperle, candidate de Québec solidaire dans Outremont.

« Ce cadre financier met en œuvre le Plan vert que nous avons présenté cette semaine qui créera 166 000 nouveaux emplois. Pour y arriver, il faudra du courage politique pour cesser d’être complaisant envers les grandes entreprises qui bradent nos ressources naturelles et énergétiques. Nous nous attaquerons au gaspillage des fonds publics causés par la collusion et la corruption », lance Amir Khadir, porte-parole de Québec solidaire.

« Avant toute chose, une équipe solidaire aura comme priorité de mettre fin aux politiques de tarification du ministre Bachand : la contribution santé, la hausse vertigineuse des droits de scolarité et la hausse majeure des tarifs d’électricité », affirme François Saillant, candidat de Québec solidaire dans Rosemont.

Pour plus de détails, consulter le Cadre budgétaire – Élections 2012 sur le site de Québec solidaire.