Depuis plus de 30 ans maintenant, Manon Massé œuvre chaque jour comme travailleuse communautaire dans un centre pour femmes. Elle défend, chaque jour, la justice sociale et le droit des femmes, des communautés LGBTQ, des personnes réfugiées, des immigrantes et des immigrants.

Il n’est alors pas étonnant que Manon Massé soit, en 2006, la première candidate de Québec solidaire.

C’est aux côtés de Françoise David que sa démarche prend sa pleine envergure : en 1995, on se souviendra de sa contribution à l’organisation de la marche Du pain et des roses, et, en 2000, de la Marche mondiale des femmes, événement qui rassemble aujourd’hui des centaines de milliers de personnes dans une cinquantaine de pays. En 2011, Manon poursuit son engagement pour les droits humains à l’échelle internationale en étant de la mission humanitaire Un bateau pour Gaza,un geste important de solidarité visant à briser le blocus illégal et inhumain de Gaza.

Fortement enracinée dans le quartier Centre-Sud pour y avoir travaillé, Manon y habite également aujourd’hui. À quatre reprises candidate pour Québec solidaire dans Sainte-Marie-Saint-Jacques, elle démontre par son indéfectible engagement que les citoyennes et les citoyens du comté lui tiennent véritablement à cœur.

Manon Massé. Femme intègre. Femme de conviction. Femme de leadership naturel qui fonde son action sur la valeur de l’entraide. Son écoute et sa capacité à dialoguer avec la population feront d’elle la future députée qui sera la voix des gens de Sainte-Marie-Saint-Jacques, et aussi la voix des sans-voix du Québec. Une voix, une députée attendue et combien nécessaire.