Nous avons reçu dans la boîte courriel de l’association de Gouin ce beau témoignage :

«Beaucoup de monde oublie de parler de Françoise David. À la fin du débat des chefs ne l’a-t-on pas entendu dire que le prochain premier ministre serait probablement une femme, Pauline Marois et l’en féliciter d’avance ? Nathalie Petrowski l’a-t-elle oubliée en reprochant le silence unanime des femmes à l’occasion de la victoire annoncée de Pauline Marois ?

 

Je souhaite moi aussi une alternance au pouvoir avec un gouvernement péquiste. Mais ça me jette à terre de voir que certains électeurs de Gouin vont laisser tomber Françoise David pour cause de vote stratégique. Pour élire un bon député sortant ? OK, mais je trouve que Françoise aussi mérite de casser le « plafond de verre » des préjugés contre les femmes au pouvoir. C’est une femme exceptionnelle qui tient un discours rafraîchissant dans toute notre grisaille politique.

 

À mon avis, il faut voter stratégique dans les circonscriptions où les libéraux et la CAQ ont des chances de passer, et non pas aveuglément et en bloc. Ailleurs, votons avec notre cœur, nos valeurs et nos choix de programmes dont on devrait parler davantage !

 

J’ai donné du temps comme bénévole dans Gouin pour Françoise et Québec Solidaire. Ma sœur, elle, travaille pour Nicolas Girard et le PQ. Je lui ai dit qu’au moins une chose était certaine : une de nous deux allait gagner ses élections dans Gouin le 4 septembre. Une autre chose est certaine : je serai énormément triste si les électeurs ne choisissent pas Françoise David. Pour moi, ça ne serait pas une défaite ordinaire comme pour n’importe quel autre candidat. Ça me ferait mal au cœur pour le pays à venir.

 

J’admire beaucoup le ton respectueux, le civisme, que Françoise David maintient dans la campagne. Son attitude dans la tourmente me réapprend l’importance d’avoir une ouverture d’esprit, de garder un dialogue avec les gens qui n’ont pas la même vision. Et d’espérer la réciproque !

À ma sœur, j’ai dit que je respectais son choix et que le 4 septembre, je nous souhaitais une nouvelle première ministre du Québec et une députée solidaire sans pareil !

 

Une Québécoise solidaire

Circonscription de Gouin»