Québec, le 6 août 2012 – Québec solidaire considère que l’accès à une éducation gratuite et de qualité est un droit. De la maternelle au doctorat, ce n’est pas la provenance socio-économique des étudiants-es qui devrait décider de leur parcours scolaire, mais bien leurs propres rêves, aspirations et capacités. Offrir à tous et toutes une éducation gratuite et accessible, c’est fournir à chacun et chacune un formidable outil de développement et d’épanouissement personnel et social.

L’éducation gratuite, publique et libre des pressions du monde des affaires représente une base essentielle pour la construction d’un Québec plus solidaire dans lequel les Québécois et les Québécoises auront développé leur esprit critique tout en s’appropriant le bagage culturel de notre société.

 « Depuis quatre ans, je suis impliquée dans le mouvement étudiant à l’Université Laval. Pour moi, il est clair que la gratuité scolaire est nécessaire et qu’il est possible de la financer avec une taxe de moins de 1 % sur le capital des entreprises financières et bancaires » de déclarer madame Guimond-Bélanger.

En terminant, nous aimerions vous souligner que madame Guimond-Bélanger sera présente à l’Université Laval de 12 h à 13 h pour discuter avec la CADEUL des propositions de Québec solidaire concernant l’éducation.