À l’occasion de sa participation au Forum Québec meilleure mine, André Frappier, président et porte-parole de Québec solidaire, a tenu à rappeler l’opposition de son parti au développement de la filière de l’uranium au Québec. «Nous en appelons à la cohésion du ministre de l’Environnement. Après avoir décidé de fermer Gentilly-II, il faut abandonner l’ensemble de la filière nucléaire. Un BAPE sur l’ensemble des projets de mines d’uranium permettrait d’établir une fois pour toute la dangerosité de ces activités minières, autant pour les communautés que pour l’environnement ».

Québec solidaire appuie le Grand conseil des Cris qui exige un moratoire permanent sur les mines d’uranium. Le député Amir Khadir a d’ailleurs déposé un projet de loi à l’Assemblée nationale pour freiner les projets uranifères.

Ressources Strateco s’adresse actuellement aux tribunaux pour forcer le ministre de l’Environnement à rendre une décision sur le projet Matoush, près des monts Otish. Lors de la dernière campagne électorale, Québec solidaire a démontré l’ampleur des projets de mines d’uranium sur le territoire du Plan Nord.