Québec solidaire - debout pour l'éduation

Québec solidaire propose non seulement la gratuité scolaire à l’université, mais aussi à tous les paliers du système d’éducation. C’est ce qu’a annoncé Françoise David en visite dans la circonscription de Hull où le candidat bien connu, Bill Clennett, porte les couleurs solidaires.

« Tout le printemps, nous avons défendu une ligne claire et simple pour résoudre le conflit qui oppose le gouvernement aux étudiants et étudiantes : instaurer la gratuité scolaire. Nous avons démontré qu’il s’agissait d’une mesure responsable et peu coûteuse pour les finances publiques et que celle-ci améliorerait la fréquentation universitaire en donnant à tous et toutes accès au savoir », a affirmé Françoise David, candidate de Québec solidaire dans Gouin.

Alors que le programme des autres partis entraînera une augmentation de l’endettement étudiant, celui de Québec solidaire gèlera d’abord les droits de scolarité pour les abolir complètement par la suite. Pour y arriver, les solidaires comptent investir 440 millions de dollars afin de concrétiser la gratuité scolaire à l’université, et ce, grâce à une contribution des institutions financières.

« Il ne faut pas oublier que la gratuité scolaire, ce n’est pas qu’une affaire d’universitaires. Nous voulons aussi nous assurer que les parents des élèves du primaire et du secondaire cessent de payer une série incessante de frais à l’école publique. Par exemple, il ne faut pas que des programmes particuliers deviennent tellement coûteux que les enfants de familles moins riches en soient discriminés. Ce n’est pas l’épaisseur du portefeuille qui doit déterminer qui a le droit d’aller à l’école » ajoute-t-elle.

La loi spéciale : un héritage libéral à effacer dès le 5 septembre

« De Victoriaville au Salon du Plan Nord, nous avons toujours dénoncé la brutalité policière et l’adoption de l’infâme loi spéciale. Rappelons-nous qu’ici, sur le site de l’UQO, des étudiants, étudiantes, professeures et professeurs ont été durement violentés. Monsieur Charest et son gouvernement portent l’odieux de cette situation indigne », condamne Bill Clennett, candidat de Québec solidaire dans Hull.

« De notre côté, nous avons toujours privilégié le dialogue et une attitude pacifiste. Le gouvernement a répondu par le mépris et le non-respect de la démocratie étudiante. Il est primordial que les partis politiques dans leur ensemble s’engagent à respecter l’autonomie du mouvement étudiant et leur processus démocratique », conclut-il.

Pour compléter ce communiqué, nous vous invitons à consulter ce vidéo « Debout pour une éducation gratuite »: http://www.youtube.com/watch?v=jl_NjrUWTWg&feature=youtu.be