À la veille de la rentrée scolaire dans les écoles primaires et secondaires, Québec solidaire s’inquiète du retour en classe des élèves et du personnel dans les écoles contaminées d’Hochelaga-Maisonneuve.

Alexandre Leduc, candidat de Québec solidaire dans Hochelaga-Maisonneuve, s’indigne que des enfants et le personnel enseignant et non enseignant doivent retourner dans ces établissements insalubres qui portent atteinte à leur santé et à leur bien-être. Leur relocalisation a été reportée en octobre, car les travaux ne seront pas terminés à temps pour la rentrée.

Un danger grave pour la santé du personnel et des enfants

«En raison des millions de dollars de coupures administrées par le PQ dans les années 90 dans la course au déficit zéro, et ensuite par le PLQ avec leurs compressions de 250 millions dans les commissions scolaires, nous nous retrouvons aujourd’hui dans des situations complètement inacceptables. Comment se fait-il que notre société, qui valorise tant l’éducation, permette à des enfants d’étudier en mettant leur santé en jeu ? C’est inconcevable !», s’insurge Alexandre Leduc.

De son côté, le porte-parole de Québec solidaire, docteur Amir Khadir, est inquiet pour la santé des enfants, mais également celle du personnel qui devra rentrer travailler : «La santé du personnel et des enfants ne se négocie pas. Les moisissures ont des impacts néfastes sur la santé et les enfants sont une des populations les plus à risque. Cette décision n’a aucun sens. Sur le plan de la santé et de la sécurité au travail, le personnel et ses représentants syndicaux ont le droit d’exiger qu’on se soucie de leur bien-être», s’insurge le docteur Khadir.

La Commission scolaire de Montréal doit prendre ses responsabilités

Même si elle est aux prises avec des contraintes budgétaires importantes, la CSDM doit prendre ses responsabilités et trouver au plus vite une solution qui soit saine pour les élèves et le personnel d’Hochelaga-Maisonneuve. «C’est à se demander si c’est parce que nous sommes dans un quartier défavorisé que les décisions sont aussi lentes à être prises, et les chantiers aussi tardifs à débuter. La population d’Hochelaga-Maisonneuve a droit au  même traitement que dans le reste de la CSDM», affirme le candidat Leduc.

Un débat sur les inégalités sociales 

« Cette décision nous démontre à quel point le débat sur les inégalités sociales doit être au centre de cette campagne électorale. Lorsque les autorités renvoient des enfants dans des écoles aussi insalubres dans une société comme celle du Québec, on est en droit de se poser des questions. Québec solidaire propose des solutions concrètes comme le réinvestissement massif dans l’éducation, le transfert progressif vers le réseau public des subventions publiques allouées aux écoles privées et l’intégration des écoles privées qui le souhaitent dans le réseau public», conclut M. Khadir.