7847150492_934ac7f6c7_b

Québec solidaire prend l’engagement de miser sur l’achat local par l’État et ses institutions pour stimuler l’économie du Bas-St-Laurent. Françoise David a fait cette promesse à Rimouski aux côtés de Rosalie Carrier-Cyr (Rimouski) et de Diane Bélanger (Matane-Matapédia), les candidates solidaires de la région.

Première chef de parti à visiter Rimouski, la porte-parole de Québec solidaire a souligné qu’un recours accru à l’achat local pour stimuler l’économie du Bas St-Laurent était important.

«L’agriculture, la foresterie et l’ensemble des commerces au détail méritent l’appui des institutions publiques parce que ce sont des secteurs qui représentent des débouchés majeurs. Si les politiques d’achat local ne sont pas encore systématiques, c’est que le pouvoir est centralisé à Québec et que les lobbys d’affaire y sont actifs » affirme Françoise David.

«Il faut également revoir les accords de libre-échange pour atteindre une souveraineté économique qui permettra de développer davantage le commerce local», ajoute Françoise David. Québec solidaire prône une décentralisation des pouvoirs et un transfert de revenus autonomes vers les régions.

Un Plan vert au service de la qualité de vie et de l’appropriation des ressources

Dans son Plan vert, Québec solidaire propose la création de 160 000 emplois partout au Québec dans des secteurs d’avenir, dont 2300 pour Rimouski et Matane-Matapédia.

La foresterie, moteur économique important de la région, a subi une surexploitation durant les 30 dernières années à cause des politiques forestières. Québec solidaire propose donc d’appuyer des projets de forêts de proximité, ainsi qu’une forêt basée sur un modèle d’aménagement écosystémique.

L’agriculture demeure un secteur fondamental et structurant dans l’ensemble du Bas St-Laurent. Pour la valoriser, Québec solidaire propose d’encourager davantage les fermes familiales et la production laitière par le biais de la Financière agricole. Nous encourageons aussi un virage vers une agriculture biologique en orientant les producteurs vers un modèle plus durable.

De plus, Québec solidaire prend position contre la spéculation sur les terres agricoles et propose la mise sur pied d’une fiducie foncière pour acheter des terres et éviter la trop grande concentration des terres. Le parti veut aussi permettre des modes alternatifs de propriété et le développement de coopératives de producteurs.

« Le Plan vert vise l’amélioration de la qualité de la population du Bas-St-Laurent. Il met en place les conditions pour former, attirer et garder la main-d’œuvre. Pour y parvenir, il faut accélérer le développement de places en centres de la petite enfance et la construction de logements sociaux », émet Diane Bélanger, candidate dans Matane-Matapédia.